Ce forum a longtemps été le forum français le plus actif de Gakuen Alice, aujourd'hui, la série étant finie, nous nous devons d'avancer mais nous n'oublions pas que c'est par ce manga que tout a commencé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme deux inconnues... [PV Mitsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunya
Client de prestige
Client de prestige
avatar

Féminin Messages : 2412
Date d'inscription : 09/09/2011
Age : 19
Localisation : Ton placard !

MessageSujet: Comme deux inconnues... [PV Mitsuki]   Dim 9 Sep - 20:41




Comme deux inconnues... ~




☆ Nyozéka. ☆



    Génial. Le moment est enfin venu d'entrer dans la salle de cours, la classe B de Primaire... Je n'ai aucune envie d'y aller, pas le moindre enthousiasme. Rien qu'en pensant que j'allais y passer les... trois années à venir, ça me donnait juste la frousse.
    D'abord, je ne sais même pas exactement pourquoi je suis ici. J'ai un mauvais souvenir de ce qu'il s'est passé il y a un peu plus d'un mois, voilà tout. Mais je n'ai obtenu que quelques informations de cette Académie Alice, alors que j'y vivrai jusqu'à ma majorité.. vraiment génial. Surtout que les élèves n'ont pas l'air très chaleureux, par ici...
    Récapitulons. Je suis sur le campus de cette drôle d'école, qui se situe à Tokyo, depuis plus ou moins un mois. A présent, j'en porte l'uniforme et suis censée ouvrir la porte du local, mais ça m'est impossible. J'ai un peu peur de ce qu'ils penseront de moi. Et si je devais rester seule, n'adresser la parole à personne tant que le cours ne sera pas fini ? Comment vais-je m'en sortir ?
    Je regarde ma montre. Plus qu'une minute, trente-huit secondes... trente-sept... trente-six... Allez, je me lance !
    Criiiii... Un léger grincement, et puis, c'est fait... Il n'y a plus d'obstacles entre mes nouveaux camarades et moi-même. Mais... il n'y a personne ! Je me suis inquiétée pour rien ! Argh...
    Je franchis cette stupide limite qui me séparait encore de la salle, et prenais place sur un banc, bien au fond. Juste à temps, car une cohue d'enfants de mon âge ne tardât pas à pénétrer le couloir, et finalement, arriva dans la même pièce... Ils étaient tellement focalisés sur leur discussion qu'ils ne me remarquèrent même pas. Je n'allais pas m'en plaindre, évidemment, mais je me demandais de quoi parlaient-ils pour être à ce point bruyants !
    Des cartables tombent, s'ouvrent et le matériel prend peu à peu place sur leurs tables. A côté, je suis bien démunie... je n'ai pas encore acheté mes cahiers et mes affaires. Heureusement, je pourrai aller à Central Town - l'espèce de mini-ville dont m'a parlé un prof' - cet après-midi. Vive les mercredis, quoi.
    Trente minutes plus tard. Décidément, ce fichu monsieur est absent ! Et dire que c'est notre titulaire... ça promet. Autours de moi, les élèves s'agitent et font un vacarme infernal. Impossible de se concentrer ! Seul un groupe de filles, de neuf ans environ - comme moi, tiens ! -, restent zen et papotent calmement. Un instant, je songe à les rejoindre, à faire leur connaissance... puis je me ravise. Qui voudrait de quelqu'un comme moi, avec un sale caractère ?
    Mon regard se pose sur l'une d'elle. Ses iris mauves pâles me rappellent quelque chose... mais quoi ? A son tour, elle me toise, hausse les sourcils avec étonnement, puis baisse les yeux... Peut-être ai-je manqué de tact en la fixant comme ça ! Je ne suis vraiment bonne à rien...
    Tout à coup, la fille se lève, avance de quelques pas hésitants, pour finalement se poster devant moi. Et la seule chose que je trouve à dire, c'est...

    - Ah, excuse-moi... c'est ta place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodoka
Vigile
Vigile
avatar

Féminin Messages : 10799
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 20
Localisation : là-bas

MessageSujet: Re: Comme deux inconnues... [PV Mitsuki]   Dim 21 Oct - 16:56

Mitsuki

Je marchais dans les couloirs avec mes amies. On était un mercredi. La discussion était animée et on rigolait bien. Comme d'habitude. J'étais à l'académie depuis quelques mois et je m'étais déjà bien intégrée. En même temps, j'avais pris l'habitude de m'adapter à un peu toutes les situations. Savoir que je pourrai rester dans cette académie jusqu'à ma majorité, accompagnée de mes amies, avec un toit accueillant, me soulageait. Me rendait heureuse. La seule chose qui me pinçait le cœur c'est que je ne verrai sans doute plus jamais ma meilleure amie... Mais je savais que jamais je ne devais abandonner de sourire. Parce que c'était la seule chose que je savais vraiment faire. La matinée avait à peine commencé et nous nous dirigions vers notre premier cours de la journée. Je m'entendais très bien avec elles, même si je ne les connaissais pas vraiment. A vrai dire, j'étais du genre à aimer un peu tout le monde. On avançait rapidement et bientôt, nous avions rattrapé le gros de la classe. Tous ensemble, on entrai en trombe dans la classe, chacun s'installant à sa place habituelle, installant ces affaires pour finir par s'en désintéresser et continuer leurs bavardages. Les minutes passaient et le prof n'arrivait toujours pas. petit à petit, les élèves faisaient plus de bruits et s'agitaient joyeusement. Je me demandai si notre titulaire n'était pas malade... Mais bon, ce n'était pas bien grave, tout le monde avait l'air si content ! Je reportais mon attention sur notre discussion.
_ J'ai eu un mal fou à finir ce devoir ! J'espère qu'il va quand même venir... disait l'une de mes amies.
_ Ah bon ? Moi j'ai pas eu trop de mal. Et au contraire, je suis bien contente de pas avoir cours, répondait une autre.

Elles continuaient ainsi leur débat pendant quelques minutes. Moi, j'en profitais pour regarder aux alentours, le sourire aux lèvres, juste contente d'être là. Et puis, tout d'un coup, je remarque une jeune fille au fond de la classe qui me fixait. Elle a l'air si triste comparé à tous les autres ! Elle avait des cheveux bruns clairs et des yeux roses pâles. Bizarrement, elle me disait quelque chose sans que je sache trop quoi. Bah, je l'avais sans doute déjà croisée à l'académie, voilà tout. Je baissai vite les yeux, ne voulant pas qu'elle croie que je l'observe. Même si, à la base c'était elle qui me regardait. Tout d'un coup, j'eus envie d'aller lui parler. Je ne pouvais pas la laisser seule comme ça ! je m'excusai donc auprès de mes amies et me leva. je me dirigeai vers elle, hésitante, pour m'arrêter juste en face d'elle. Et à mon grand étonnement, elle commença à parler pour dire :

_ Ah, excuse-moi... c'est ta place ?
_ Ah euh non, non, pas du tout, répondis-je, je voulais juste...Enfin, je ne t'avais jamais vu avant je crois. Comment tu t'appelles ?

Face à son regard, je me sentis un peu bête de lancer une discussion comme ça mais bon, j'étais venue par intuition, sans vraiment réfléchir à ce que j'allais faire.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Chuunibyou, la confrérie et kuroko no basket :3 :
 

Résultats du Tournoi enfin disponibles : RECIT, DESSIN, GRAPH' et PHOTO =)



Merci Alyss, c'est trooop beau ! ♥️


Dernière édition par Nodoka le Mar 27 Nov - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunya
Client de prestige
Client de prestige
avatar

Féminin Messages : 2412
Date d'inscription : 09/09/2011
Age : 19
Localisation : Ton placard !

MessageSujet: Re: Comme deux inconnues... [PV Mitsuki]   Mar 20 Nov - 21:38




☆ Nyozéka. ☆



    - Ah, euh non, non, pas du tout... Je voulais juste... commença la fille, hésitante. Enfin, je ne t'avais jamais vue avant je crois. Comment t'appelles-tu ?

    Cette question me dérouta profondément. Devais-je me présenter maintenant ? Lui avouer que je venais d'arriver à l'Académie ? Sincèrement, je n'en avais pas envie. Malgré son regard clair donnant confiance et malgré sa voix ne dissimulant ni méchanceté ni hypocrisie, il restait un certain malaise... Je n'étais pas encore intégrée à la classe, ne connaissait aucun visage. Et je ne désirais pas me dévoiler tout de suite, d'ailleurs. Un autre enfant que moi, dans la même situation, penserait-il différemment ? Fallait-il adopter un comportement plus familier, histoire de paraître plus accueillante ? L'atmosphère chaleureuse et enjouée m'oppressait, moi qui m'étais habituée à la froide solitude durant ces eux derniers mois. Perdue dans mes réflexions, j'oubliai mon interlocutrice qui me dévisageait encore avec curiosité, attendant ma réponse. Comment t'appelles-tu ? La phrase résonna à nouveau dans ma tête...

    - Eh bien... Tu peux me surnommer Nyo, mon prénom complet étant un peu long...

    Je détournai une fois de plus les yeux. La gêne s'intensifia, et nous restâmes silencieuses; elle debout, moi assise, pendant deux minutes atrocement longues. Tout ça ne m'avançait pas... Si je n'étais pas capable de gérer une simple conversation avec quelqu'un comme elle, qui respirait la franchise, je ne saurai pas me débrouiller pour le reste, durant les onze années à venir !
    Du coin de l'œil, j'aperçut un groupe d'élèves plus âgés - d'un an tout au plus - s'approchant de nous d'un pas déterminé. L'un d'eux lança :

    - Eh, Mitsuki ! C'est qui celle-là ? Tu la connais ?

    Mitsuki ? Un frisson me parcourut. Mitsuki, clair de lune... Ce nom me faisait une drôle de sensation, à la fois lointain et... familier... J'étais sûre de l'avoir déjà entendu quelque part, mais où ? Il sonnait étrangement à mes oreilles...
    Le ton hautain qu'avait employé le chef de bande ne me plaisait absolument pas. Non mais, pour qui se prenait-il ?! Je lui aurais bien répliqué quelque chose d'acerbe, juste pour voir sa réaction, mais la ruse l'emporta sur mon instinct, qui partait toujours au quart de tour à la moindre provocation - en ce point, je n'avais pas changé. J'allais faire semblant d'être en pleine discussion avec Mitsuki, de sorte qu'ils se sentent ignorés... Quel plan machiavélique, hi hi hi... Bien digne de moi !

    - ...et donc, je suis arrivée hier au dortoir après avoir rempli les papiers administratifs. Mais je n'ai pas encore de matériel. Ca te dirait de m'accompagner à Central Town cet après-midi ?

    Je lui adressai un clin d'œil complice. Elle comprendrait ainsi mon stratagème... et nous ferions alors face à ces cinq abrutis trop prétentieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodoka
Vigile
Vigile
avatar

Féminin Messages : 10799
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 20
Localisation : là-bas

MessageSujet: Re: Comme deux inconnues... [PV Mitsuki]   Mar 27 Nov - 22:05

Mitsuki

Elle me regarda pendant un moment sans répondre. J'avais l'impression qu'elle débattait en elle-même. Avais-je été trop rapide, trop familière ? Enfin, tant pis, maintenant que j'avais posé la question, autant attendre la réponse. Je commençai à croire qu'elle avait décidé de m'ignorer quand elle répondit :
_ Eh bien... Tu peux me surnommer Nyo, mon prénom complet étant un peu long...

Je fis un grand sourire. Ah pour finir elle m'aimait bien ! Enfin, elle voulait bien me parler plutôt. Nyo, c'est marrant ça, je me demandai bien quel était son nom en entier. Elle détournait les yeux. peut-être était-elle super timide ? Bizarrement, je ne m'y étais pas attendue. Je n'arrivai pas à déchiffrer son expression. Enfin, en même temps, ce n'était pas trop grave ! Je ne savais même pas pourquoi j'étais venue lui parler. Enfin si, elle était seule et puis...

_ Eh, Mitsuki ! C'est qui celle-là ? Tu la connais ?

Je me retournai vivement. Je ne les avais pas vu arriver. C'était Kyoga et sa bande. L'année prochaine, ils changeraient de classe. Nyo me regarda un peu de travers avant de reporter son attention sur le groupe de garçons. A un moment, j'eus cru qu'elle allait les insulter mais tout d'un coup, elle me parla, comme si elle le faisait depuis un moment, ignorant totalement la petite bande.

_ ...et donc, je suis arrivée hier au dortoir après avoir rempli les papiers administratifs. Mais je n'ai pas encore de matériel. Ca te dirait de m'accompagner à Central Town cet après-midi ?

Je la regardai sans comprendre vraiment, puis regardai le groupe de Kyoga pour revenir sur Nyo. Elle me fit un petit clin d’œil histoire que je comprenne... En fait je ne savais pas trop quoi. Que je comprenne qu'elle voulait qu'on ignore les garçons ? Je me décidai à croire cette version et répondis donc avec naturel et avec ce sourire qui me caractérisait tant :

_ Oui, ça me ferai super plaisir ! Je pourrai te montrer les magasins sympa !

Elle me regarda d'un air satisfait, sans doute parce que j'avais marché dans son jeu. Mais je ne pensais pas que cela suffisait à éloigner Kyoga. D'ailleurs, celui-ci n'avait pas l'air ravi du tout.

_ Eh Mitsuki, j'te cause ! C'est qui ?

Il avait l'air franchement énervé. il était gentil mais... Il avait tendance à s'énerver trop vite. J'hésitai à continuer de l'ignorer mais pour finir, je décidai de lui répondre.

_ Ben, c'est mon amie ! Quoi, ne me dis pas que toi, Kyoga, tu ne la connais pas ? Je pensais que tu disais connaitre tout le monde ?

J'avais lancé ça innocemment, comme je savais si bien le faire. Mais bon il n'était pas dupe. Et il semblait encore plus énervé. Par contre, je vis certains de ses amis rirent après ma remarque. Ce qui me rendit encore plus joyeuse. D'un regard, il les fit taire. Changeant de tactique, il se décida à parler directement à Nyo :

_ C'est quoi ton nom ?


♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
Chuunibyou, la confrérie et kuroko no basket :3 :
 

Résultats du Tournoi enfin disponibles : RECIT, DESSIN, GRAPH' et PHOTO =)



Merci Alyss, c'est trooop beau ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunya
Client de prestige
Client de prestige
avatar

Féminin Messages : 2412
Date d'inscription : 09/09/2011
Age : 19
Localisation : Ton placard !

MessageSujet: Re: Comme deux inconnues... [PV Mitsuki]   Mer 18 Sep - 21:48




☆ Nyozéka. ☆




    - Ben, c'est mon amie ! Quoi, ne me dis pas que toi, Kyoga, tu ne la connais pas ? Je pensais que tu disais connaitre tout le monde ?

    Je commençai vraiment à apprécier cette Mitsuki, qui avait non seulement accepté de prendre part à ma petite mise en scène, l'air de rien, mais de plus ; elle avait du répondant. Je lui en serai décidément redevable... Malgré nos efforts, l'autre prétentieux ne comptait pas lâcher l'affaire pour autant. Surtout après avoir été rabaissé ainsi devant sa bande. "Kyoga" ne répondit donc pas à ma voisine de peur de se ridiculiser à nouveau en public, en revanche ; il se tourna vers moi et choisit de tester ce que je valais :

    - C'est quoi ton nom ? me demanda-t-il sur un ton impétueux.

    Le message était clair, on ne peut plus direct. D'habitude, je préférais ce tempérament - franc et décidé - à l'hypocrisie. Mais, vu la situation, j'aurai préféré une question plus vague, un truc du genre "T'es qui" pour pouvoir lui répondre quelque chose dont le message serait "Quelqu'un qui n'est pas ton amie". Pour l'enfoncer encore un peu, quoi. Mais là... Aucune issue, il me fallait l'affronter de face.

    - Ça te regarde, peut-être ? Toi, t'es qui ?

    Par là, je voulais évidemment demander pour qui se prenait-il. Encore fallait-il que ce type comprenne. Il ouvrit la bouche, prêt à se défendre et ainsi regagner l'estime des siens, lorsqu'une nouvelle apparition vint nous interrompre : le prof, enfin ! ai-je espéré. Tous les élèves prirent place au plus vite, en silence. Kyoga me jeta un dernier regard avant de reporter son attention vers le tableau, devant lequel se tenait... un simple surveillant. Notre titulaire étant absent pour ne raison inconnue et son éventuel remplaçant inexistant, il nous demanda de travailler - ou de s'occuper, peu lui importait - dans le calme jusqu'à la fin des cours. Trois heures, approximativement. Comme il n'avait pas prévu de passer sa matinée ici et que, visiblement, il n'en avait rien à faire de nous ; le gars s'assit au bureau professoral et se mit à feuilleter un magazine. Il n'eut pas la présence d'esprit de relever os noms sur la liste... Brave type, ça me sauvait bien la mise.


    ___________

    [A finir, désolée si c'est long et em...bêtant à lire, je fais avancer le rp pour arriver à Central Town =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme deux inconnues... [PV Mitsuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme deux inconnues... [PV Mitsuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme deux gouttes d'eau...
» Comme deux gouttes d'eau...
» Deux freres siamois pas comme les autres
» le temps est comme une rivière, tu ne peux pas toucher la même eau deux fois... (DECK)
» J'aime deux choses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Café Sucré ♦ :: La Cave :: RPG Alice :: Alice Players Games ! :: Bâtiment du Primaire :: Classe B-
Sauter vers: