Ce forum a longtemps été le forum français le plus actif de Gakuen Alice, aujourd'hui, la série étant finie, nous nous devons d'avancer mais nous n'oublions pas que c'est par ce manga que tout a commencé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Aigle Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aryana
Chouchou
Chouchou
avatar

Féminin Messages : 5627
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 20
Localisation : Dans le palais fleur

MessageSujet: L'Aigle Noir   Dim 19 Mai - 11:13

Hey !
Petite Songfic qui m'est passée par la tête, alors que j'écoutais en boucle quelques chansons de Barbara. La ressemblance m'a paru si troublante que je n'ai pas pu m'empêcher de créer cette histoire un peu perdue au milieu de nulle part. Par d'explications, pas de réponses à toutes les questions que moi même je me pose en lisant cette fanfic ! ^^'

Personnages : Luca et Natsume (j'espère que y'a pas trop de yaoïstes dans le coin, parce qu'elles vont être déçues ! XP )

L’Aigle Noir


Il courait sans s’arrêter depuis plus d’une dizaine de minutes. Qu’importe ses jambes qui le brûlaient. Qu’importe ses bras nus qui brûlaient sous les assauts des branches sur sa route. Qu’importe son ventre qui lui criait qu’il avait mal.
Juste, courir encore un peu plus loin. Courir pour souffrir encore un peu plus fort et oublier.
Un éclat bleu apparut au milieu du vert des forêts nordiques de l’Académie et il lâcha prise. A deux pas du lac qui s’étendait devant lui, il posa les deux mains sur un arbre et se plia en deux de douleur, laissant ses cheveux blonds virevolter sous le vent de septembre. Lentement, il s’affaissa contre le tronc, tombant à terre, la tête rejetée en arrière.
Ses prunelles vert vif se cachèrent derrière ses cils, échappèrent un instant à la réalité.

Un bruissement retenti soudain, le forçant à sortir de sa rêverie. Posé sur une branche à quelques mètres de lui, comme tombé du ciel , quelqu’un l’observait. Le garçon blond se perdit dans les yeux couleur rubis du garçon au dessus de lui. Celui-ci le décocha un petit sourire railleur, encadré de multiples mèches couleur ébène. Ralentissant sa chute de ses mains fermement accrochées à la branche, il se laissa tomber avec une grâce infinie devant l’autre, toujours muet.
- C-r-é-t-i-n, lui murmura-t-il lentement, détachant chaque syllabe.
Luca déglutit, chercha ses mots, les perdit.
- ...Natsume ? réagit-il enfin.
Celui-ci pencha la tête sur le côté, tel un oiseau inquiet et prêt à s’envoler au moindre danger.
- Evidemment, à qui t’attendais-tu ? soupira le brun. Referme la bouche, tu vas gober une mouche.
Les joues de Luca prirent quelques couleurs, ce qui ne l’empêcha pas de répliquer :
- Mais qu’est-ce que...
- ... je fais ici ? Je te le répète : Crétin. Tu es toujours près de ce lac quand il y a un problème, non ? Fais pas cette tête, ou je repars.
Le blond le dévisagea, silencieux. Non, Natsume n’était pas un de ces stupides moineaux qui s’envolent au moindre coup de vent, mais de ces aigles qui étudient votre regard, jusqu’à voir tout au fond de vous.
Bien sûr, il était heureux de le voir.
Bien sûr, il rêvait qu’ils retournent ensemble au pays d’autrefois, ce pays où il entendait Natsume rire quelque fois où ils regardaient le ciel et tentaient de cueillir des étoiles ,où ils étaient inséparables.
Bien sûr, il aurait voulu être faiseur de miracles et que tout redevienne comme avant.
Il sourit faiblement.

Un bruissement retenti soudain, et Lucas se réveilla. Ses cils rebroussèrent chemin, laissant la réalité le percuter plus durement qu’il n’aurait cru possible. Perdu, il regarda autour de lui, tendant les doigts à l’endroit où Natsume se tenait quelques instants plus tôt.
Son poing se crispa un instant.
Natsume n’était plus là. Ni pour lui, ni pour personne. Pouf, disparu avec le vent. Depuis quand avait-il si mal ? Plus d’un an ?
Le blond creva le ciel de ses yeux, cherchant à faire ressortir le mirage qui bloquait la souffrance dans un coin de sa tête.
Mais les nuages n’étaient déjà plus là. Disparus aussi. Natsume était vraiment un oiseau, qui se jouait du vent et partait où bon lui semblait.
Quitte à tout abandonner derrière lui.
Dis, où es-tu ? pensa Luca.
Cette question étira ses lèvres d’un vague sourire tandis que ses ongles s’enfonçaient durement dans la terre, tentant d’échapper à la douleur qui déchirait sa poitrine.
Si les nuages avaient disparu avec lui, il ne pouvait pas pleuvoir.
Mais s’il ne pleuvait pas, qu’est-ce qui brûlait ses joues ?

--------------------------------------
Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer,
Près de moi, dans un bruissement d'ailes,
Comme tombé du ciel,
L'oiseau vint se poser,

Il avait les yeux couleur rubis,
Et des plumes couleur de la nuit,
A son front brillant de mille feux,
L'oiseau roi couronné,
Portait un diamant bleu,

De son bec il a touché ma joue,
Dans ma main il a glissé son cou,
C'est alors que je l'ai reconnu,
Surgissant du passé,
Il m'était revenu,

Dis l'oiseau, ô dis, emmène-moi,
Retournons au pays d'autrefois,
Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Pour cueillir en tremblant,
Des étoiles, des étoiles,

Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Etre faiseur de pluie,
Et faire des merveilles,

L'aigle noir dans un bruissement d'ailes,
Prit son vol pour regagner le ciel,

Quatre plumes couleur de la nuit
Une larme ou peut-être un rubis
J'avais froid, il ne me restait rien
L'oiseau m'avait laissée
Seule avec mon chagrin

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac, je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir,

Un beau jour, une nuit,
Près d'un lac, endormie,
Quand soudain,
Il venait de nulle part,
Il surgit, l'aigle noir...

J'ai rajouté les paroles de la chanson de Barbara, pour ceux qui ne la connaissaient pas (sait-on jamais), je n'ai pas tout réutilisé.

Je me rends compte en relisant que l'on peut voir plus que de l'amitié, surtout si l'on lit entre les lignes et que l'on connaît bien les paroles (Je pense ici au couplet :, que l'on peut adapter version humaine et impliquerait plus de contact que je n'en ai laissé voir dans la fic )

Spoiler:
 
et donc, vous êtes libres de voir ça comme vous le voulez !

J'ai également laissé de côté l'interprétation que beaucoup donnent à cette chanson, c'est-à-dire l'inceste, car ça ne tenait pas vraiment la route sur ce que j'avais prévu...(mais alors vraiment pas, cessons d'imaginer..>>)

Qu'est-ce qui s'est passé avec Natsume ? Pourquoi ne pas donner plus d'informations ?

Parce que je n'en ai strictement aucune idée, et que pour finir sur une phrase poétique :

Même si je sais ce qui est arrivé, avant d'être mon histoire, c'est la votre.

Et voilà comment se termine ma superbe analyse de ma propre fanfiction..x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Aigle Noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Collection) L'Aigle Noir (editeur : B. Arthaud)
» Bouton polonais 2èm ww ( à l'aigle noir )
» [Disney] Zorro Contre Aigle Noir (1959)
» La télé depuis quand ?
» Star academy 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Café Sucré ♦ :: Vos oeuvres :: Vos créations :: En lettres-
Sauter vers: